Toit végétalisé : pourquoi et comment végétaliser sa toiture ?

toit végétalisé

Les toits végétalisés peuvent être installés sur les couvertures de grands immeubles d’habitation ou sur les toits plats en terrasse des maisons. Ils sont un élément clé du développement durable et sont appréciés des propriétaires aussi bien en ville qu’à la campagne. Outre leurs aspects fonctionnels, tels qu’une bonne isolation thermique, ils sont également considérés comme esthétiques et écologiques. Lors de la construction de la maison, ses installations doivent être planifiées.

Pourquoi végétaliser votre toiture ?

Un toit végétalisé offre non seulement de nombreux avantages, mais ajoute également un attrait esthétique à un bâtiment en milieu urbain ou rural. Il peut faire partie d’une conception architecturale impressionnante et peut même être incurvé ou incliné pour s’intégrer au centre du bâtiment. En plus, il existe un large éventail de possibilités pour la conception de toits verts, en fonction des besoins du projet. Un jardin zen, par exemple, peut avoir des parcelles d’herbe ou des arbustes. Une prairie fleurie peut avoir des sedums de différentes couleurs tout au long de l’année, et peut-être même des arbres fruitiers.

La couverture végétale sur un toit offre une isolation phonique de qualité, rendant le bruit de la pluie inaudible. Les bruits causés sur la toiture en zinc par les aménagements de grenier peuvent être évités grâce aux propriétés isolantes des plantes. Ces plantes aident également à filtrer le son, fournissant une isolation supplémentaire entre les couches du toit. Sur ce site, vous pouvez obtenir plus d’informations concernant le toit végétal.

Comment réaliser une végétalisation extensive ?

Le cadre est nécessaire pour maintenir le substrat sur le toit. Le métal durera plus longtemps, mais le bois est plus facile à fabriquer. La hauteur du cadre sera déterminée par l’épaisseur du substrat utilisé. Si la toiture est très pentue, des traverses peuvent être ajoutées, créant des boîtes, pour aider à maintenir le substrat en place.

Avant la végétalisation toiture, il n’est pas possible de changer l’étanchéité de la toiture. Par conséquent, il est essentiel de rendre le toit étanche avant d’ajouter de la végétation. Tout d’abord, placez des bandes bitumineuses noires le long de l’intérieur du cadre. Ensuite, posez une bâche de bassin en travers du cadre, afin de ne pas abîmer l’étanchéité.

Un morceau séparé de géotextile en feutre doit être placé entre le toit et le sol. Ensuite, une plaque de polystyrène moulé ou un lit de pouzzolane peut être positionné sur la toiture. L’eau de pluie peut alors s’écouler par des trous dans la partie inférieure du cadre. Finalement, la construction d’un complexe végétal qui consiste à déposer une couche d’un mélange de substrat : gravier et terre. L’épaisseur doit être suffisante pour les plantes utilisées, puis ratisser le niveau. La végétation est ensuite plantée sur le substrat nivelé.

Quels sont les différents types de toit végétal ?

Trois types de toits verts peuvent être construits. Un toit vert extensif, une végétalisation qui a une fine couche de substrat et qui ne nécessite pas d’arrosage. Ce jardin est composé de mousses, de pourpiers et de sédum. Il y a aussi un toit vert semi-intensif, une couverture qui a des plantes comme des arbustes, de l’herbe et du sedum. Ces plantes ont besoin d’un arrosage régulier, il faudrait donc installer un système d’irrigation automatique. L’épaisseur du substrat devrait être comprise entre 15 et 30 cm. Et enfin la végétalisation intensive : cette culture ne peut être cultivée que sur des terrains très plats, avec une pente maximale de 5 degrés. L’entretien de cette culture coûte cher, et la terre doit être entretenue régulièrement. Ce revêtement peut être utilisé comme jardin, car il est ouvert et accessible, et peut supporter jusqu’à deux tonnes de poids et doit être installé sur une toiture en béton. En ligne, vous pouvez choisir un professionnel du toit végétal pour votre projet.

Comment fonctionne une toiture végétalisée ?
Culture hors sol : acheter de l’équipement spécialisé